La politique Genre et développement de Développement et Paix

Plus qu'une politique: un engagement!

Pour contribuer à la reconnaissance pleine et entière des droits des femmes en tant que droits humains, Développement et Paix, un organisme voué au développement, à la justice sociale et à la solidarité internationale, s'est doté en mars 1995 d'une politique genre et développement visant à assurer l'équité et l'égalité des rapports entre les femmes et les hommes et cela, autant chez ses membres et son personnel que dans les groupes partenaires du Sud, autant dans ses structures que dans ses programmes de développement.

Objectif général de la politique

Cette politique s'inscrit dans une approche genre et développement visant à assurer un développement juste et équitable permettant aux femmes et aux hommes de participer également aux processus de prise de décisions et au développement de leur collectivité. Il s'inspire également de la philosophie des programmes d'accès à l'égalité ou d'équité en emploi dont le but est de contrer la discrimination envers les femmes dans les organisations sociales et dans la société en général.

Les objectifs d'action pour la mise en oeuvre

Afin de mettre en pratique sa politique, Développement et Paix s'est engagé à:

  • Développer des mécanismes favorisant l'intégration de la question genre et développement à toutes les étapes et à tous les niveaux de la programmation générale.

  • Favoriser des mesures visant à augmenter la représentation des femmes à tous les niveaux et toutes les instances de l'organisme.

  • Développer et renforcer les capacités de planification et de gestion du Service des programmes de développement tenant compte des enjeux concernant les relations entre les femmes et les hommes dans les régions où l'organisme intervient.

  • Mettre en place des mécanismes permettant d'assurer un dialogue ouvert avec les partenaires et un suivi de leurs activités afin que ceux-ci contribuent par leur expérience à l'atteinte des objectifs de la politique genre et développement au Sud.

  • Renforcer les capacités de planification des programmes d'éducation et d'élaboration de matériel pédagogique des Secteurs de l'éducation tenant compte des enjeux concernant les relations entre les femmes et les hommes dans les problématiques abordées au cours des campagnes et activités d'éducation.

  • S'assurer que les communications internes et externes reflètent les orientations de la politique.

  • Développper au sein des Ressources humaines des Services administratifs des mécanismes d'accès à l'égalité visant à éliminer toute trace de discrimination directe ou indirecte envers les femmes et à assurer un traitement équitable sur le plan des conditions et de l'organisation du travail.

  • Mettre en place une structure de responsabilisation et d'imputabilité et intégrer l'analyse genre et développement dans le travail de tout le personnel.

Avec l'engagement de ressources humaines et financières importantes pour une première année d'implantation, plusieurs pas de ce vaste programme ont été accomplis au cours de l'année 1995-1996.